Cant’ULM

L’aérodrome de Coltines enregistre une activité ULM soutenue….

Mais qu’est-ce qu’un ULM ? Interrogez les gens autour de vous et vous n’obtiendrez que des réponses peu précises…

Que signifie ULM ? ULM est l’abréviation de Ultra Léger Motorisé… Nous voici donc un peu plus renseignés : nous savions qu’il s’agissait d’appareils qui volent et nous savons maintenant qu’ils volent avec un moteur, puisqu’ils sont motorisés… Donc, tout ce qui vole sans moteur comme les parapentes, les parachutes, les planeurs ne sont pas des ULM.

Et le UL de ULM ? Le UL signifie ultra léger. Cette précision est capitale car le poids de ces appareils est une donnée de la plus haute importance et strictement fixée par la réglementation.
Détail intéressant : les ULM peuvent être équipés d’un parachute que le pilote ou le passager ouvrent en cas de situation extrêmement grave et qui ramène au sol l’ensemble appareil et passager.
Les ULM ne peuvent transporter qu’une ou deux personnes et jamais trois, même si le troisième était un bébé tout petit….

Ces appareils, que sont –ils ? Il en existe de nombreuses sortes et la réglementation les a rangés en six classes :

  • Les multiaxes qui sont de petits avions constituent la classe 3. On les appelle « les trois axes » ;
  • Il y a aussi la classe 6 qui désigne les hélicoptères ULM ;
  • La classe 4 regroupe les autogyres qui n’existent qu’en ULM (voilure tournante et une hélice derrière le pilote mais pas de rotor de queue) ;
  • La classe 2 regroupe les pendulaires « les ailes volantes ou delta » ils n’existent qu’en ULM ;
  • La classe 1 désigne les paramoteurs, sorte de parachute dont le pilote porte le moteur et son hélice comme un sac à dos ;
  • La classe 5 englobe les ballons dirigeables.

Le pilote d’ULM doit détenir un brevet correspondant à la classe de l’appareil qu’il pilote ; ce brevet, comme le permis de conduire, est obtenu à vie.
En vol, un ULM est soumis aux règles de la circulation aérienne comme n’importe quel autre appareil volant; les ULM sont cependant astreints à certaines restrictions : certaines espaces aériens leur sont interdits, ils ne peuvent voler qu’en VFR (vol à vue) et le VFR de nuit ne leur est pas permis.
Les ULM sont en général autorisés à se poser sur les aérodromes ouverts à la « circulation aérienne publique »; ils ont aussi à leur disposition plusieurs centaines de « bases ULM » en France qui sont de petits aérodromes privés qui leur sont réservés.
Le régime administratif des ULM est beaucoup plus souple que celui de « l’aviation certifiée »: il s’agit d’un régime déclaratif à peu près unique en France : le pilote certifie lui-même certains points que l’Administration entérine : le pilote, par exemple, déclare que son appareil est apte au vol et n’est donc pas astreint à faire faire des vérifications par un bureau de contrôle agréé.

Les ULM, surtout ceux des classes 3,4 et, dans une moindre mesure, 6 peuvent être assez rustiques et donc d’utilisation pas trop coûteuse….Ils peuvent aussi être beaucoup plus sophistiqués : leurs performances sont alors égales, voire supérieures, à celles de l’aviation de loisirs classique.
C’est ainsi qu’un pilote ULM de Coltines s’est rendu au Sahara tunisien en traversant la Méditerranée aller et retour.

Vous avez envie de voler ? Alors, prenez contact avec notre association CANT’ULM dont l’objectif principal est de regrouper ceux et celles qui partagent une passion commune. Nous serons heureux de vous renseigner et de vous indiquer la marche à suivre pour concrétiser votre souhait.

Contact

Jean-Pierre Charbonnel
Aérodrome St-Flour Coltines
15170 COLTINES
Tél. 06 84 81 56 38

[Haut]